Le Deal du moment :
Les 10 jeux vidéo indispensables pour bien ...
Voir le deal

 :: DÉSERT :: Plaine aride :: Autoroute :: Bar Break Bones Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
What do you have to offer ? | Styx
Ava Rice
Ava Rice
Ava Rice
 Habitant(e)
Ava Rice
Mer 12 Fév - 1:58


What do you have to offer ? | Styx 59ik9Ed

What do you have to offer ?

Feat Styx

Quand on ouvre sa propre entreprise, peut importe le type d'offres, il faut toujours prévoir au moins un employé, surtout quand on à tendance à ne pas forcément respecter les horaires que l'on affiche sur la porte parce qu'on va voir ailleurs parce que flemme de bosser ce jour là. Ava n'est pas du tout du genre à apprécier les attaches, alors devoir respecter ses propres horaires... disons qu'elle à du mal, et pourtant elle n'ouvre pas, quitte à avoir des pertes. Perdre de l'argent ? Boarf, au pire elle irait chaparder le riche du coin en lui faisant une offre bidon pour ravoir de la monnaie dans la caisse. Après tout, pourquoi se gêner ?

Enfin, là n'était pas le sujet. Elle avait balancé quelques feuilles aux autres commerces du coin, pour dire qu'elle recherchait au moins une personne pour faire barman/aid et serveur/se, contrat à négocier directement. S'il y a bien un métier assez précaire dans ce pays, c'était tout ce qui touchait à la restauration. La plupart des serveurs vivaient plus grâce aux tips, encrés dans la culture américaine, que leur salaire de misère, parce que les lois ne les protégeaient pas d'un taux abusif. Certains patrons osaient même prendre un pourcentage sur les pourboires ! Le capitalisme était vraiment une belle merde. Dans des pays, il est mal vu de laisser un pourboire. Quand même, quand la plupart des américain laissent 25% du prix de leur consommation en pourboire, ça montre quand même que le système est bien baisé.

Ava est quand même quelqu'un d'assez fiable et de parole, quand elle ne croise pas les doigts derrière son dos. Elle ne sous payerait pas ses futurs employés, tout comme elle ne taxerait pas les pourboires. Eh, elle a été dans la merde pendant tellement d'années qu'elle sait ce que s'est. Elle n'allait pas faire la patronne gripsous as fuck qui compte le moindre centime dans la caisse à la fin de la journée, eh. Nan, pas le genre de la maison. Si elle le voulait elle pouvait parfaitement avoir le cœur sur la main et l'autre dans votre poche. Aider un gosse lorsqu'il a fait une grosse connerie, elle pourrait parfaitement le faire sans aucun remords. Eh, on n'a qu'une vie, pourquoi s'emmerder ?

Bref, après quelques temps, les candidats avaient fait leur apparition. Le plus simple, c'était de les tester tous le même jour, comme à un véritable entretient d'embauche à la chaîne, que le meilleur gagne, à quelques minutes d’intervalle. Tu peux facilement mentir sur le CV, et clairement, s'inventer barman/maid n'était absolument pas possible. Même elle, avait dû suivre une formation pour enfin arriver à un niveau où elle peut se permettre de crâner quand elle fait un cocktail en lançant les bouteilles, et sans les casser ! Le but n'est pas de renverser assez d'alcool sur le sol pour que la moindre étincelle fasse exploser le bâtiment.

Elle avait quelques CV sous le nez, mais rien de bien folichon. Les 3 premiers candidats n'avaient pas le niveau du tout, alors que faire le service était une question de logique. Tu ne met pas les verre plein au bord du plateau, sinon c'est la chute assurée quand tu enlève ceux qui sont à l'opposé ! Rhalalala, ces jeunes, aucune jugeote. Niveau cocktail, c'était pas forcément brillant, mais disons que ça le faisait pour un novice. De toute manière elle savait qu'elle devrait former elle même le meilleur candidat pour le poste quand même.

« ... mh, ok Tate, je vois de quoi tu es capable. Si tu n'as pas de réponse d'ici 1 semaine ça veux dire que tu n'es pas pris. T'inquiète, tu trouvera bien un autre job qui te correspond. »

Elle raccompagna le jeune ado à la porte avant de regarder vite fait la liste faite à l'arrache quand elle avait vu le petit groupe devant sa porte pour le job. Bon, là, c'était "Styx". Mh, curieux comme nom. Enfin, tu ne jugeais pas, tu avais choisi Ava, c'était pas forcément mieux comme prénom non plus. Surtout quand c'était pour faire un vieux jeu de mot tiré du français derrière. Ben quoi, t'étais jeune, tu trouvais ça marrant, et surtout bien mieux que ton prénom donné par tes incapables de parents.

« Bon, du coup, la suivante, c'est Styx. Tu peux me suivre dans l'arrière boutique ? Tu permet que je jette un coup d’œil à ton CV ?»

Ava, le flegmatisme à son paroxysme. Elle n'était pas là pour que ses éventuels futur employés soient intimidé par elle. Même si techniquement son style de biker devait facilement faire le travail. Pantalon en cuir, chaussure en cuir, veste en cuir avec des pic, tee-shirt random, et side-cut plus discret que ses jeunes années mais toujours présent. Sa langue n'était pas spécialement visible, et disons que ça pouvait légèrement impressionner de voir une langue fendue. Enfin bon, dans cette ville, ils sont beaucoup moins surpris par ce genre de détail que nulle part ailleurs, alors bon, c'était ça de moins à gérer.
awful pour Epicode
Revenir en haut Aller en bas
Styx
Styx
Styx
 Habitant(e)
Styx
Jeu 13 Fév - 22:32
What do you have to offer ?


Styx venait à peine d’arriver dans cette ville qu’était Nightvale. La jeune française avait fait sa route. Elle avait valdingué un peu partout aux Etats-Unis d’Amérique avant d’entendre parler d’une ville apparemment étrange.

Étrange ? Voilà qui était parfait pour la vélane qu’elle était. Après tout, les trois quart des gens étaient ennuyants et ennuyeux. Si la ville était étrange, les habitants devaient l’être aussi nan ? Du moins elle l’espérait.

Alors elle s’était rendu dans cette ville dans l’espoir de faire de belles rencontres, d’apprendre de nouvelles choses, de croquer des hommes ainsi que leur argent. Et qui sait, peut-être croiser d’autres créatures. A part les femmes de sa famille, elle ne connaissait pas d’autres vélanes, et n’avait jamais été en contact avec une autre créature.

Une fois arrivée en ville, le plus dur allait être de trouver un logement et un travail. Elle ne savait pas combien de temps elle allait rester mais l’endroit l’intriguait assez pour s’imaginer rester ici. Le travail n’était pas pour l’argent, mais plus pour s’occuper.

Elle se baladait donc en ville et observa les lieux. Les comportements étranges, la police arrêtant des gens pour possession de stylo… de stylo ? Well okay. Sur son téléphone, elle tomba sur la radio de la ville. Elle fronça les sourcils et écouta un peu… Nuage Luminescent ?  Park à chien interdit ? Des failles spatio temporelles ? hO wELl

Cette ville promettait d’être amusante… vraiment. Elle ne savait pas à quoi s’attendre mais qu’importe ça allait être sûrement drôle.

Pendant un temps elle vivait à l’hôtel, rien de plus classique. En se promenant en ville, elle tomba par hasard sur un journal. Etant dans un café, elle lut tranquillement les informations et elle vit les offres d’emplois… hum… rien de bien intéressant a dire vrai. Ho ? Serveuse et Barmaid ? pas loin du désert ? Ouuuh ça promettait d’être chaud ~ Les barmaids c’était censé être sexy nan ? Et avec de la chance c’était beaucoup fréquenté par les mecs et elle aurait la masse de pourboire. Et avec beaucoup plus de chance, c’était un patron et elle pourrait se faire embaucher d’un claquement de doigts.

Elle arracha la page et rentra à l’hôtel, elle regarda le jour des embauches. hum. Elle sortit son CV et sa lettre de motivation. M’enfin, elle n’avait jamais travaillé en tant que barmaid. En tant que serveuse oui, après en tant que fêtarde elle connaissait toutes les boissons et alcools possibles, alors bon pourquoi pas.  

Elle se prépara pour le jour J, se rendit encore plus magnifique qu’elle ne l’était. S’habilla avec un short en jean, des talons hauts, un t-shirt décolleté et un un magnifique maquillage. Après s’être bien apprêté, Styx se rendit jusqu’au Bar.

Elle attendait dans la salle avec les autres, Des garçons, des nanas, des jeunes, des moins jeunes, m’enfin… Elle avait déjà remarqué que c’était une patronne. Une superbe rousse d’ailleurs. Et ça avait l’air d’être typiquement un bar de bikers. Des gars qui paraissent hyper méchants, mais qui sont en fait des gros nounours généralement si tu t’entendais bien avec.

Quand elle fut appelée, elle vint avec elle en la saluant. Elle avait un style Biker elle aussi, et une langue fendue.. hum. La seule chose qui vint en tête de la française à ce moment précis fut : pratique pour les cunnis~. Mais elle ne dit rien sur le sujet.

Elle lui tendit son CV. Elle avait été serveuse dans différents bars. En France ou aux Etats-Unis. Elle maîtrisait plusieurs langues. Français, Anglais, Espagnol. Et son nom de famille était un nom très important en France. Certaines femmes de sa famille avaient une chaîne de mode très connue au delà des frontières du pays. D’autres étaient mannequins, enfin qu’importe.

Je vais être honnête j’ai jamais été barmaid, mais serveuse oui. Après je connais quasiment toute la carte des cocktails et leur composition…

Elle émit une pause et eut un sourire…

Et… disons que j’ai un petit don. Généralement quand je travaille auprès d’hommes… ceux-ci sont prêts à dépenser tout leur argent pour moi… Je peux avoir énormément de pourboire sans même avoir besoin de me dénuder… ce qui pourrait être un plus valu pour vous si vous prenez une partie des pourboires

Elle n'en dit pas plus, si la patronne était intrigué, elle poserait la question d'elle même.

Codage par Libella sur Graphiorum
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1
Sauter vers: