Le Deal du moment : -12%
Caméra sport GOPRO HERO 8 BLACK
Voir le deal
379.99 €

 :: NIGHT VALE :: Night Vale Est :: Lotissement Desert Pines Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
{anim} Cache-cache time ! [libre]
Evelyn Delson
Evelyn Delson
Evelyn Delson
 Habitant(e)
Evelyn Delson
Lun 9 Mar - 20:41
Allons bon... Qu'est-ce que c'était encore que ça ?

Evelyn marchait tranquillement, nonchalamment même pourrait-on dire. Il s'était vaguement dit qu'il était un peu étrange qu'il y ait aussi peu de gens dans les rues. Après, cette partie de la ville n'était pas non plus la plus animée qui soit. Soit. Mais là quand même. Pas un rat. À croire qu'une soucoupe volante était descendue et avait enlevé tout le monde. Ce qui en soit n'était pas complètement impossible non plus. Il s'était arrêté, avait levé le nez en l'air, cherchant un peu un quelconque signe, un indice, qui confirmerait cette hypothèse. Peut-être que le nuage phosphorescent était revenu et qu'au lieu de lâcher des animaux morts, il aspirait des gens ? pour peut-être les transformer en animaux morts, après tout on ne pouvait pas créer de la matière à partir de rien, même quand on était un nuage phosphorescent.... si ?

Tout à ses observations célestes, il avait continué sa marche sans trop faire attention. Jusqu'au moment où la texture du sol sous son pied lui parût quelque peu... différente. Déjà, elle fait schouik. Ce qui est un drôle de bruit pour un sol. Surtout un trottoir. Les trottoirs ne font pas schouik. Ils font clac cloc, éventuellement pam pam poum, mais pas schouik. Son regard passa donc du ciel à ses pieds, histoire de voir ce qu'il en était.

Il en était qu'il avait mis les pieds dans une sorte de trainée de sang. Ce qui expliquait le schouik... mais de savoir d'où provenait cet étrange son ne rendait pas la chose plus facile à comprendre. Quand même, d'où ça sortait tout ça ? Et puis qui laissait traîner autant de sang comme ça dans la rue, sur les trottoirs, transformant l'habituel et rassurant clac cloc en un chuintant et désagréable schouik ? Sans doute qu'il aurait fallu s'inquiéter, mais en vérité, il était plutôt curieux de comprendre ce qui avait pu laisser derrière une telle traînée. Ce qui était sans doute un réflexe complètement con mais, qui ça surprenait ? Personne...

Evelyn avait donc, toujours aussi nonchalamment, suivi la trainée de sang... et comprit rapidement que c'était encore une idée de merde qu'il pourrait ajouter à sa liste ! Il perdit soudainement tout flegme, et commença à regarder partout autour de lui à la recherche d'une solution pour se tirer de là avant que la chose ne se rende compte qu'il était dans le coin. Finalement, sans trop réfléchir, il fonça vers la maison la plus proche, rentra rapidement, et partit se planquer dans un coin du salon. Du coin, il pouvait observer par la fenêtre cette étrange chose sans trop être vu. C'était quoi ? Un coeur ? Ouai, ça y ressemblait.

Il se gratta la tête, réfléchissant à la suite à donner. En toute logique, il valait mieux éviter de sortir tant que cette chose était dans le coin. Dans ce cas, autant s'installer confortablement et aller voir à la cuisine s'il n'y avait pas moyen de se faire un sandwich. Courir, ça donnait faim !
Revenir en haut Aller en bas
Abaddon
Abaddon
Abaddon
Étranger(e)
Abaddon
Jeu 12 Mar - 13:36
Cache cache..The brighter the light, the deeper the shadow.
Cela faisait plusieurs jours maintenant qu’Abaddon était arrivé dans cette ville pour le moins étrange. Il était resté plutôt discret jusqu’ici, préférant faire profil bas juste au cas où. La police secrète, ces individus encapuchonnés.. mais surtout ce nuage phosphorescent au-dessus de la ville dont peut sortir un peu tout et n’importe quoi l'intriguaient hautement. Simple effet météorologique dans ce lieu inhabituel, ou création de magie noire -ou pire, démoniaque-, il ne pouvait le dire pour l’heure mais il comptait bien percer tous ces secrets à jour.

La tête vers l’extérieur dans sa planque, l’Ange Déchu surveillait les environs par la fenêtre. Un cœur géant meurtrier semblait sévir dans les rues de Nightvale, et l’homme assoiffé de Justice et de réponses le traquait. S’il pouvait mettre la main dessus avant cette fameuse "Police Secrète", il pourrait peut-être en apprendre plus sur les origines des événements de cette ville. Bien rapidement il repéra une traînée de sang. Une main sur la fenêtre, l’autre sur le fourreau d’une de ses lames, il s’apprêtait à fondre sur la chose dès l’instant où elle passerait sous lui, lorsqu’il entendit la porte s’ouvrir avec fracas.

Déjà repéré.. ?

Son visage se crispa, ses sens en éveil, tandis qu’il enfila son cruel masque de métal. Camouflé dans l’obscurité, ses yeux suivaient les mouvements de l’intrus, prenant garde à ne pas se faire voir. Ses deux lames en main, il était prêt à frapper au moindre danger. La mission avant tout.
Lentement, la personne se dirigea vers la fenêtre et se mit à observer les environs de la même façon que lui-même quelques secondes auparavant. Un enquêteur alors ? Il s’agissait peut-être en effet d’un membre de cette fameuse Police Secrète…
Nonchalamment, l’individu se dirigea vers la cuisine, et plus précisément vers le frigo. Quelle impudence. Rapide et silencieux comme une Ombre, Abaddon se retrouva dans son dos, sa scintillante lame pointée sur ses cervicales.

Cette maison est déjà occupée cher ami. Je vous prie de décliner votre identité ainsi que la raison de votre présence en ce lieu. Profitez-en pour jeter au sol toute arme que vous auriez sur vous..

L’ancien Ange ne sentait aucune agressivité ou dangerosité venant de cette personne, mais il ne pouvait prendre le risque de l’étiqueter comme ami juste en suivant son instinct. Après tout, il était ici sur ordre du Patron.
:copyright:️ 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
Evelyn Delson
Evelyn Delson
Evelyn Delson
 Habitant(e)
Evelyn Delson
Sam 14 Mar - 19:23
Bon, c'était pas passé loin ces conneries. Enfin maintenant il était pas plus avancé. Il se retrouvait coincé dans une maison dont il ne connaissait rien. C'était pas très malin ça non plus. Mais il était plus à une décision pas maline aujourd'hui. Autant continuer dans cette lancée jusqu'à ce qu'on lui prouve qu'il avait tort de faire comme ça.

Apparemment ça n'allait pas tarder. Alors qu'il se dirigeait vers la cuisine, histoire de voir si on pouvait trouver de quoi manger le temps que... c'était quoi d'ailleurs ce truc plein de sang ? bref, le temps que cette chose, sans doute pas super amicale, décide d'aller vaquer plus loin à ses occupation, il sentit quelque chose se poser contre sa nuque. Sans doute une lame. Ha. Vlà autre chose... C'était un peu con de s'être mis à l'abri si à l'intérieur aussi il y avait du danger, ça annulait un peu la manoeuvre... Restait donc à estimer lequel des deux représentait le plus grand danger. Le fait qu'il n'avait pas entendu l'inconnu se rapprocher n'était clairement pas bon signe. Le fait qu'il puisse être considéré comme une menace était... amusant ? Enfin peut-être pas longtemps si l'autre décidait de se débarrasser de la "menace" qu'il représentait. Pour le moment, autant limiter les mouvements histoire de ne pas énerver l'inconnu.

"Ok l'ami, je vide mes poches. Pas de panique."


Et de joindre le geste à la parole. Il vida d'abord la poche gauche, dans laquelle on trouvait quelques trombones, trois capsules de bière et un ticket de caisse qui avait déjà dû passer à la machine à laver au moins trois fois. Il laissa tomber le tout par terre, en retournant la poche histoire de montrer sa bonne foi. La poche droite était beaucoup moins encombrée puisqu'elle contenait, encore des trombones et un mini tournevis qui ne devait pas être plus long que son pouce.

"Si ça ne vous ennuie pas par contre j'aimerais autant garder le tournevis. C'est difficile d'en trouver de cette taille et j'en ai besoin pour le travail. Je répare des horloges. En quelque sorte. Pour répondre à votre question."


Toujours pour montrer sa bonne volonté de ne pas être un danger, une fois le vidage des poches fait, il avait levé les mains en l'air. Il était venu se planquer, et éventuellement piquer un ou deux trucs dans le frigo. Si c'était pour se fritter avec un autre squatteur qui voulait faire valoir un genre de "prems"...

"Je suis juste venu me mettre à l'abri de la "chose" dehors. Vous l'avez vu vous aussi j'imagine ? On doit pouvoir loger à deux ici non ?"


Il lui aurait bien dit que si l'un des deux devait partir, l'autre serait sans doute plus armé que lui avec son pauvre tournevis, mais ce serait sans doute malvenu. Inutile de pousser la chance...

"Et pour finir, je m'appelle Evelyn Delson. Et vous ?"

Après tout, quitte à littéralement avoir le couteau sous la gorge, autant savoir qui tenait le manche non ? Question de politesse.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1
Sauter vers: